top of page

Qui écoutera saura


Jean-Michel Eclats de voix

Vous connaissez le principe des poupées gigognes, appelées aussi «matriochka»? L’idée qu'il y a toujours une chose cachée derrière une autre.

Eh bien, c'est le mot d'ordre pour cet épisode. Et cette journée du 26 octobre un peu particulière.

En effet, aujourd'hui, je célèbre:

  • mon anniversaire

  • la sortie du premier roman de Jean-Michel Gaudron, mon écrivain de compagnon, «Qui mourra verra»

Cela valait bien un double cadeau pour vous:

- Recevoir Jean Michel dans Éclats de Voix pour lui demander:

  • Comment donne-t-on la parole à un personnage de roman?

  • Comment est-ce que cette parole prend «corps» à l'intérieur d’une tête qui est celle de l’auteur et qui n'est donc pas celle du personnage?

  • Quelles ficelles utilise-t-il pour lui permettre de s'exprimer?

  • Comment retranscrire les pensées d’un personnage? Que ce soit un monologue intérieur, l’exploration d’un fil de conscience ou une remarque qu’il préfère garder pour lui…

  • Comment traduit-on l’état émotionnel d’un personnage? Et sa communication non-verbale?


- Offrir un exemplaire de ce roman intriguant et palpitant (non, je ne suis pas forcément objective, pensez-vous, mais c'est quand même bien le cas).

Sans plus attendre, tentez votre chance en écoutant les explications et les révélations passionnantes de Jean-Michel sur la manière dont il fait parler ses personnages!

Comments


bottom of page