Décès du Dr Patrick-André Chéné


Il fut l’une des figures de proue et pionnière d’une sophrologie vivante, adaptative et respectueuse.


Merci au Dr Patrick-André Chéné pour ses enseignements, son écoute, son ouverture d’esprit qui a fait grandir la sophrologie.


Voilà le message publié par le Syndicat des Sophrologues Professionnels:

«Aujourd’hui, la sophrologie est endeuillée. Elle vient de perdre l’un de ses piliers.


Le Syndicat des Sophrologues Professionnels déplore la disparition du Docteur Patrick-André Chéné et tient à saluer le grand sophrologue, le médecin, le philosophe, l’homme qui, à travers son investissement et ses convictions a oeuvré pendant toute sa vie à diffuser, transmettre, promouvoir et enrichir la sophrologie en couchant par écrit les enseignements d’Alfonso Caycedo dont il a été l’élève, en publiant des ouvrages majeurs sur la sophrologie, en poursuivant la recherche et les techniques, et en formant des milliers de sophrologues dans son Académie à Paris.


L’expérience, l’intelligence et l’esprit rassembleur de Patrick-André Chéné nous manqueront. Nous lui rendons hommage pour tout ce qu’il a apporté à chacun de nous au point de vue professionnel et personnel car d’aucun a rencontré Patrick-André témoignera de la sagesse qu’il dégageait. Pour toute cette richesse, nous lui en sommes à jamais reconnaissants !»



Né en 1951, Patrick-André Chéné était, à la base, médecin-gynécologue, mais la sophrologie était sa passion. Il a étudié cette technique et travaillé pendant de nombreuses années avec Alfonso Caceydo, en personne, le neuropsychiatre qui fonda la sophrologie.


Il a créé en 1991 et dirigé depuis l'Académie de Sophrologie de Paris, qui a formé de très nombreux sophrologues.